Le pire qu’il puisse vous arriver est que votre campagne marketing viral soit assimilée à du SPAM dans le milieu des médias sociaux. « Mais je ne suis pas un spammeur », dites-vous? Eh bien, vous n’êtes peut-être pas un spammeur, mais être pris pour l’un d’eux est tout aussi néfaste pour vous et votre entreprise.

Donc, si vous n’êtes pas un spammeur, comment feriez-vous, lorsque vous déclenchez une campagne virale, pour ne pas être assimilé à du SPAM ? Facile. Très facile, en fait.

Dans le monde du marketing

il existe une ligne fine entre une communication fréquente et attendue et une communication excessive. Si vous franchisez cette ligne, vous serez blacklisté par les professionnels et les internautes, ce qui est une très mauvaise nouvelle pour votre entreprise. Pour éviter de trop en faire : envoyez des messages utiles pour votre cible. Avant de rédiger un message, posez-vous au moins ces 2 questions : « Quel est mon objectif ? » et « Que veut lire ma cible ? ». Si votre message n’est pas clair, n’attendez pas que les internautes fassent l’effort de le déchiffrer. Ils penseront SPAM.

En d’autres termes, lors d’une campagne virale, avec chaque mail, tweet ou post, soyez clair, concis, cohérent et intéressant pour votre public cible. Équilibrer ces éléments c’est l’enjeu. Comment pouvez-vous faire passer votre message de telle sorte qu’il soit attirant, surtout avec Twitter et ses 140 caractères ou moins. Agissez en stratège. Établissez un rôle pour chacun de vos médias et adaptez votre message en fonction de celui-ci — Facebook, blog, Twitter, Viadéo, etc.

Votre blogue, centre de votre stratégie, publiera votre message sous forme d’article accompagné d’un vidéo et/ou de photos qui seront également disponibles sur Flickr. Votre vidéo sera sur YouTube et votre promotion se fera sur FaceBook et Twitter. Ceci n’est qu’un exemple, à vous de trouver le mix le plus efficace en fonction de votre message et des habitudes de votre cible.

Peu importe, votre objectif doit toujours être de capter positivement l’attention de votre auditoire et si vous pouvez faire cela, vous avez de grandes chances de déclencher une action virale, de créer un buzz.

En conclusion, créez de la valeur pour votre cible et surtout… respectez-la. Arrêtez de parler de vous, cela indispose vos lecteurs. Parlez d’eux, de ce qui les intéresse, de leurs problématiques et apportez des solutions concrètes.

Si vous faites cela, allez-y, GO VIRAL, et de SPAM point ne sera.

Pierre Bertucat, votre marketeur