Le rêve de l'entrepreneurDans des temps fort lointains, 6 chevaux qui vivaient dans une région montagneuse de la Chine du Centre décidèrent un jour de quitter leur habitat pour en trouver un meilleur.

Après avoir parcouru une vaste étendue de forêt sans avoir aperçu de chemin, les 6 chevaux étaient en grande discussion et n’arrivaient pas à décider quelle direction prendre.

Soudain, ils entendirent : « Bonjour ! Comment ça va ? », murmuré par une tortue boiteuse qui avançait petit à petit sur un petit sentier sinueux.

« Où vas-tu ? », lui demanda un des chevaux.
« On m’a dit que, dans le Sud, il existe un paradis pour les animaux. Je suis en route vers cet endroit », lui répondit la tortue.
« Sais-tu où il se trouve exactement ? », répliquèrent les autres, tous ensemble.
« Pas exactement, rétorqua-t-elle. Probablement à 500 ou 1 000 km d’ici. »
« À voyager à un rythme si lent, crois-tu pouvoir atteindre cet endroit ? », questionna l’un des chevaux.
« Bien sûr ! Mais pour cela, il faut que j’arrête de parler et que je continue d’avancer », s’exclama la tortue.

Après cette conversation, la tortue poursuivit péniblement sa longue marche, pendant que les 6 chevaux s’engagèrent dans une discussion animée pour trouver un raccourci menant au paradis. Le cheval rouge suggéra d’aller vers le sud, le gris voulait aller vers l’ouest, alors que selon le noir, l’est semblait plus prometteur. Pour ce qui est des 3 autres, ils discutaient de la meilleure action à prendre.

La discussion se poursuivit longtemps dans la forêt où les chevaux avaient rencontré la tortue boiteuse. Pendant ce temps, la tortue continuait allègrement sa route vers le sud. Finalement, trois ans plus tard, la tortue trouva le paradis légendaire et s’y installa.

Dans ce paradis, elle ne vit toutefois aucun des 6 chevaux qu’elle avait rencontrés dans les bois. Chaque matin, elle montait au sommet d’une colline et regardait vers le nord en espérant voir venir les chevaux. Ils n’apparurent jamais.

Que tirer comme enseignement de ce Conte chinois de Bo bie qian li intitulé : La tortue boiteuse qui parcourt 1 000 li ?

En entrepreneurship il faut savoir décider et agir

Il faut savoir quand arrêter la réflexion, car trop de réflexion tue l’action. Plus important encore, il faut savoir s’entourer. Ne demandez pas l’avis de personnes qui n’ont aucune expérience en affaires. Votre tante, fonctionnaire, votre cousin, au chômage ne pourront qu’être bien souvent de mauvais conseillers, mais croyant bien faire.

Constituez-vous un cercle de réflexion

composé d’entrepreneurs à succès, de mentors ayant une grande expérience en entrepreneuriat. Consultez-les pour chaque décision importante. Ils vous poseront les questions qui vous permettront de faire le bon choix.

Ayez le désir ardent

N’oubliez pas que le point de départ d’un entrepreneur et surtout de l auto entrepreneur, doit être le désir ardent de réaliser, de construire, d’arriver au paradis légendaire. Soyez ambitieux sinon vous ne réaliserez pas votre rêve. Ne vous cachez pas derrière les circonstances de la vie pour éviter de décider, pour toujours rechercher la perfection, le moindre risque. Nos seules limitations sont celles que nous nous fixons.

Le désir rend l’impossible, possible

Vous êtes prêt lorsque vous croyez pouvoir réaliser votre rêve. Alors, cessez la réflexion et passez à l’action. Pensez aux 6 chevaux et à la tortue boiteuse. Que lui auraient dit sa tante, son cousin : « mais tu n’y arriveras pas, regarde, tu boites ! »

Mais voilà, elle avait le désir ardent en elle.

Et vous, avez-vous le désir ardent de réaliser votre rêve d’entrepreneur ou allez-vous rester avec les 6 chevaux à parler, parler et encore parler ?

 
Pierre Bertucat

Photo – © tongdang – Fotolia.com
Vous avez aimé cet article, partagez-le